Au Printemps « dégagiste »

Au Printemps « dégagiste »


Voici le temps
Dans ce monde à l’envers
De fêter le Printemps
Et de lever son verre
Aux Insoumis
Ces fous ces téméraires…

J’ai la fourmi
Je déchire l’affiche
D’indélicats
Qui me donnent la cliche
Gros « cancrelas »
Toujours le nez dedans
Redondantes affaires
D’emplois bidon
Et de planques d’argent…

De blanchiments
En recels et transferts
De rentes de la guerre
D’arrangements
Cupides et pervers
Entre gros actionnaires…

Les innocents
assassinés hier
Je les entends :
L’horloge singulière
Dit qu’il est temps
De foutre ça par terre…

Enfin le temps
De fêter un Printemps !

Ecrit par Leonard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *