Balade insoumise dans Nantes

Les insoumis dans la rue

      Samedi matin, nous avions rendez-vous à 50 otages pour une toute nouvelle expérience. Quelque chose d’original, importé de Paris par deux de nos camarades, qui n’en sont pas encore revenus d’avoir vu l’hologramme et d’avoir croisé Danielle Simonnet.

      Nous allions faire une balade insoumise dans Nantes pour faire connaître notre programme : l’avenir en commun. Cette fois, nous allions distribuer nos tracts aux passants et accoster le citoyen au gré de nos déambulations.

      Nous avons commencé notre «déboulé» (comme dit Jean-Luc) au marché de Talensac, où nous allions croiser des Fillonistes. Un peu taquin, l’esprit chamailleur, nous leur avons demandé, s’ils faisaient une quête pour dédommager les Français, suite à l’affaire Pénélope Fillon. Après les avoir un peu asticotés, sous le regard amusé des clients du marché, nous avons continué notre chemin. Direction place Viarme, pour distribuer des tracts et proposer notre programme.

      «La France insoumise ! », «demander le programme de la France insoumise !», le ton de plus en plus intrépide, la petite troupe accostait exposants, badauds et clients sur la brocante. Surpris et amusés, les gens prenaient les tracts. Nous avons même rencontré un écossais et son fils qui nous a dit ne pas pouvoir voter pour les présidentielles mais qui connaissait notre mouvement et nos idées. Il est reparti après avoir choisi plusieurs de nos tracts thématiques (environnement) pour convaincre autour de lui.

      De plus en plus motivés, nous avons continué notre chemin direction la tour Bretagne. Haranguant les passants, nous avons fait plusieurs rencontres.Au bas de la rue, pause café, debriefing amusé et nous voilà repartis pour 50 otages toujours en mode « marchands de poissons ». Mais là, nous avons eu de la concurrence avec une poissonnière qualifiée qui attendait son bus et qui visiblement n’appréciait pas notre mouvement. Mais on s’en fout ! On poursuit notre route !

En pleine discussion.

      Pas décidés à se quitter comme ça, la décision est prise dans la foulée d’occuper le carrefour Paul Bellamy/Talensac. Et voici nos 6 insoumis et insoumises, postés dans les endroits stratégiques, puisque beaucoup de monde redescendait du marché, par ce chemin.

      « Quoi !le bouquin a été écris par 3000 personnes ? Mais il faut le dire !»nous dit un monsieur dans une discussion.

      « Moi, ça m’intéresse !» nous dit une femme, lorsque l’on clamait, « tenez ! Voici un tract sur légalité de salaire entre homme et femme »

      Nous sommes repartis avec pleins d’anecdotes. Comme ce passant, qui se déclare chrétien et apolitique, mais qui nous dit aussi, être intéressé par ce qu’il entend, et qui est reparti avec les 12 tracts thématiques, pour les lire au calme.

      Bilan de la journée, près de 1000 tracts distribués et 4 livres vendus.

      Je ne peux pas terminer cet article comme ça. Il manque quelque chose qui nous a tous touchés.

      Au carrefour Bellamy/Tallensac, j’ai remarqué une dame d’une cinquantaine d’année qui semblait attendre quelqu’un. Mais au moment de repartir, plus d’une heure après notre arrivée, elle était toujours là. Je me suis approchée d’elle et j’ai compris que cette dame était en train de faire discrètement, la manche pour vivre. Elle doit avoir mon âge. J’en suis restée muette. Alors, on a fait le nécessaire tout en sachant qu’évidemment ça ne suffisait pas.

      Il y en a marre, il faut vraiment que cela change !

JEU : Retrouvez nos deux apprentis insoumis nantais en pleine ballade parisienne.

2 Commentaires

  1. Génial votre initiative.

  2. dimanche au zénith aura lieu le meeting de Marine Le Pen,je vous invite tous comme moi à coller des affiches au alentour.salutation un insoumis de Fay de Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *