Talensac, l’affaire est dans le sac !!! enfin presque !!!

Nous étions 8 insoumis sur le marché, les uns en haut, les autres en bas, Paul en porte-drapeau-étendard  avec sa petite boîte à musique apaisante, façon orgue de barbarie qui égrenait quelques airs anciens (froufrou, le temps des cerises, etc….)  et notre Victor arpentant les allées sur son super vélo, tractant, argumentant avec tant de conviction, quevelo son contradicteur à court d’arguments, finit par douter sérieusement, que n’ai-je pris une ou deux photos !!

L’avant veille, nous avions dévalisé la librairie Vent d’Ouest pour proposer nos livres-programme « l’avenir en commun » qui sont tous partis comme des petits pains en moins d’une heure. Deux jeunes, et un ou deux couples sont venus à notre rencontre pour savoir comment rejoindre  un groupe d’appui et nous aider à diffuser nos idées.  C’est sûr, l’effet d’entraînement est en route…

La marchande de chèvre s’est gentiment moqué de mon nez rouge et nous a félicités pour notre courage à rester deux heures dans le froid, et elle donc, elle n’en a pas du courage à venir presque tous les jours, quelques soient les conditions météo ?

Un passant m’a interpellé en me disant « ici vous n’êtes pas à la bonne place, il n’y a que des gens de droite !  mais nous sommes là pour vous convaincre Monsieur  ! » lui ai-je répondu, il se trompait,  l’accueil a été tout à fait positif et encourageant : les « de tout coeur avec vous » ou « moi c’est Mélenchon » ou encore « la gauche, c’est vous ! »  se sont succédés… Bien sûr nous avons eu droit aussi à quelques « non merci ! Mélenchon, ce n’est pas ma tasse de thé ! »  Mais ce que j’ai surtout remarqué en tendant notre tract, c’est le sourire qui s’affichait après avoir jeté un bref coup d’oeil sur le nom du candidat ! pas besoin de longs discours….

Nous reviendrons, c’est sûr, plus déterminés et encore plus nombreux !

Hélène

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *