De retour de le Convention

Nous étions quelques insoumis ligériens à avoir la chance d’être tirés au sort pour participer à la convention FI (Il y a eu plus de 12000 demandes). A toutes fins utiles, je vous propose mon résumé du weekend que d’autres compléteront peut-être.

La convention se déroulait dans un espace type Zenith (Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Ferrand). Un “village” composé d’une vingtaine de stand permettait de s’informer sur différentes initiatives/assos/journaux insoumis/récupérer du matériel/etc.

Puis nous étions répartis sur des tables de 8 avec des insoumis de d’autres coins de la France.
Après un très beau discours de JLM, la majorité du temps a été consacré à de (trop) nombreuses et (trop) courtes interventions de quelques minutes chacune.
A la fois par des membres des équipes (opérationnelle, numérique, réseaux sociaux, programme, luttes, GAs, ….) des experts et députés sur les sujets des campagnes choisis (pauvreté/nucléaire/évasion fiscale) et d’insoumis tirés au sort pour intervenir sur ces trois mêmes sujets.

Le reste du temps a été consacré à des “cogitations” à chaque table d’insoumis. Nous étions invités à rédiger sur les trois sujets de campagnes choisis (pauvreté/nucléaire/évasion fiscale) des constats (sous la forme d’anecdotes vécues) des argumentaires pour et contre notre programme et enfin des liste d’objectifs et d’actions concrètes pour les mettre en place.

Une cogitation supplémentaire de 40 min a eu lieu le dimanche pour faire des propositions sur le financement de la FI et des actions, la création d’une assemblée représentative, les évolutions du site web et les besoins de formations. Autant être honnête, en 40 min on a pas eu le temps de proposer grand chose, mais on a essayé.

Enfin, à noter que nous avons eu une introduction à une méthode d’auto-organisation dans les quartiers populaires (méthode Alinsky) qui était elle aussi trop courte mais avec le mérite de nous donner à tous envie de creuser la question.

Ce weekend a ainsi montré des choses très positives :
– Pas de querelles de personnes et d’objectifs, temps de parole/présence répartis entre les différentes personnalités et composantes du mouvement
– Très bonne organisation (à quelques petits couacs prêt sur les navettes et les sandwichs)
– Participation de 1500 personnes dans la salle + 1500 personnes en direct sur les réseaux sociaux
– Rencontres et échanges avec des insoumis de toutes la France
– Définition du rôle de la FI comme opposition (luttes/groupe parlementaire) comme alternative (ateliers des lois, 3 campagnes pour 2018 : pauvreté/nucléaire/évasion fiscal) et comme mouvement utile tout de suite (autoorganisation, caravanes d’accès aux droits et d’accès aux soins)

Nombre d’insoumis sont sans doute repartis avec des frustrations :
– ceux qui s’attendaient à un congrès politique classique avec des débats et des votes sont forcement déçus (forcement on était pas là pour ça!)
– ceux qui (comme moi) attendaient plus d’analyse sur la différence mouvement/parti et comment résoudre les problématiques concrètes d’organisation et de communication qui en découle restent sans doute un peu sur leur faim
– ceux qui espéraient utiliser un peu plus l’intelligence collective des 1500 insoumis rassemblés ne peuvent être complètement satisfaits des 2 petites heures consacrées aux cogitations durant le weekend

Dans l’ensemble un weekend donc réussi, avec des pistes pour améliorer les prochaines conventions.
Dans la pratique on va continuer à fonctionner comme pendant les élections, avec trois thèmes de campagnes prioritaires, quelques nouveaux outils sur la plateforme et des pistes pour être utile tout de suite auprès de nos concitoyens.

4 thoughts on “De retour de le Convention”

  1. Merci Damien, on était impatient d’avoir un tel retour…
    De toute façon le message de l’insoumission est suffisamment clair, autour de l'”avenir en commun”, et de la construction d’un mouvement original, en rupture avec les partis, pour que nos besoins d’organisation soient assumés avec responsabilité et “insoumission” au niveau local! Sur la quatrième circo de LA nous nous sommes doté d’un bulletin de liaison “le Roquio Insoumis” qui en est à son second numéro, puis d’une association, qui nous donnera les moyens de fonctionner correctement pour appuyer nos GA: les sous, la location de salle… etc
    On ne peut tout attendre de Paris, surtout quand JLM dans son discours d’introduction nous demande de défendre nos communes contre la “métropolisation”, et les départements.
    Prenons en acte, en nous organisant en conséquence pour durer, rassembler et montrer que oui!, nous pouvons gouverner avec un tout autre logiciel démocratique, écologique et solidaire… Pour çà faut des outils, à expérimenter, comme ces conventions en sont pour le National…

  2. Merci Damien pour ce témoignage,

    J’ai suivi la convention en direct et je suis très content qu’elle ait bien tenu sa promesse, d’originalité, d’innovation et d’engagement vis-à-vis de ses fondements. Une orientation indéfectible, « fédérer le peuple ! Pas de tambouille ! Pas de combines ! Pas d’alliances secondaires ou tertiaires qui nous font nous retrouver dans des situations insupportables…». Politiquement c’est important de rester claire sur cette ligne.

    Tout un mouvement tourné vers l’action, parce que c’est l’action qui fédère le peuple. J’ai beaucoup apprécié que la convention soit construite comme ça, tournée vers l’agir et vers les autres. Ça va donner un coup de vieux aux autres conceptions politiques qui eux, sont tournés sur eux-mêmes et leurs comparses 🙂 Maintenant reste à attendre la synthèse de toutes vos contributions.

    Ceci dit, les choses sont maintenant pour l’essentiel, clarifiées et tant mieux. Maintenant, on peut avancer sereinement. Les enjeux et la stratégie sont posées. De nombreuses expériences et outils ont été présentés pour rassembler les gens, dans nos villages et dans nos villes.

    Merci aux insoumis.es qui ont participé à ces travaux, cette convention a été une vraie réussite. Le vieux monde à du mouron à se faire et les veilles idées vont être très vite dépassées. 😉

  3. Merci Damien de ta réactivité, c’est là, que l’on voit tout l’importance d’avoir des jeunes comme toi dans notre mouvement.
    Pour celles et ceux qui se posent des questions sur l’avenir de notre France insoumise, je leur dit qu’il n’y a pas à douter, quand on voit tous ces jeunes (de l’équipe nationale, les députés de la FI, tout ces groupes d’actions ) oui, comme tu le dis Siegfried, je pense que le vieux monde à du mouron à se faire.
    Beaucoup reste à faire, c’est vrai, mais il ne faut pas lâcher, en tout cas en ce qui me concerne, je suis encore plus motivé qu’en février 2016 !

  4. Merci François pour ce résumé si rapidement mis en ligne. J’avoue qu’en ce qui me concerne, j’ai besoin de temps pour réfléchir ! C’était ma première Convention et je dois avouer que j’en reviens avec encore plus de questions qu’avant d’y aller… Ce ne sont pas des frustrations, mon engagement est sincère et entier. Mais il y a un Mais ! j’estime que nous devions profiter de la richesse des 1500 militants rassemblés ce WE pour, non pas faire des brainstorming en 15 mn sur des sujets aussi brûlants que la pauvreté, le nucléaire, etc, mais pour trouver des solutions techniques concernant notre organisation, nos financements et la cohérence territoriale de nos GA. Je pourrais développer, mais ce que je peux dire, c’est que je vais avoir beaucoup de mal à dire, dans mon propre GA, que je n’ai pu transmettre aucune des questions que l’on m’avait demandé de faire remonter.
    En revanche, j’ai apprécié les discussions que nous avons eu, en marge de la Convention. Nous sommes nombreux à avoir regretté cela…
    Voilà, tout cela mériterait d’être complété, mais à chacun d’en discuter dans son groupe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *